Appel à l’action ?


Appel à l’action ?

Le contenu de votre lettre de vente doit amener vos visiteurs vers un seul et même but : passer à l’action.

Pour ce faire, votre lettre ne doit ni le brusquer ni l’endormir, dans les 2 cas, il n’ira pas jusqu’au bout. Mais vous devez le maintenir en haleine jusqu’à ce fameux appel à l’action. Il vous faut user pour cela de nombreuses stratégies. Des stratégies de ventes, de psychologie et d’approches marketing.

Sur le papier ça peut sembler assez compliqué, mais des techniques très claires ont été établies et je vous donnerai la source de mes propos à la fin de cet article.

L’appel à l’action que vous souhaitez voir prendre par votre visiteur doit être établi avant de commencer à rédiger votre lettre. Pourquoi ? Parce que ce sera le fil conducteur de votre rédaction, sans cela vous risquez de vous laisser distraire et de quitter votre objectif.

Résultat, votre lecteur lui aussi sera distrait. Objectif action ! Ne l’oubliez pas.

A partir du moment où vous avez arrêté cette action, commencez par l’intégrer dans votre titre principal. Oui, oui, ce n’est pas une erreur. Rappelez-vous que vous n’avez que quelques secondes pour capter l’attention de votre visiteur, alors pourquoi ne pas en profiter dès le départ.

Travaillez l’ensemble de votre lettre de vente avec une seul but, faire agir votre visiteur. Ne vous étalez pas inutilement pour retarder l’échéance, il faut que votre lettre tienne la route et se déroule comme un discours bien rodé.

Plus vos propos sembleront naturels, plus votre client restera accroché à votre texte et, si tout se passe bien il arrivera à votre appel action et n’aura plus qu’une idée en tête : cliquer. Voilà idéalement comment cela doit se produire. Si c’était si facile tout le monde ferait fortune sur Internet et, ce n’est pas encore le cas.