Quelques Statistiques Pour Ouvrir les Yeux

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Bien que les gens divorcés puissent avoir des mariages ultérieurs réussis, le taux de divorce des re-mariages est supérieur à celui des premiers mariages.

Ceux qui se mettent d’accord pour vivre ensemble avant le mariage ont beaucoup de probabilités de divorcer. Les raisons ne sont pas très claires. Cela peut probablement être expliqué par le fait que le type de personnes qui ont tendance à cohabiter, peuvent être aussi ceux qui sont le plus disposés à divorcer. Il y a des preuves qui soutiennent la notion que la cohabitation elle-même génère des attitudes qui sont plus propices à un divorce, dont un exemple, c’est de penser que vivre ensemble est temporaire et par conséquent, un accord qui peut facilement être interrompue.

Les études qualitatives et des études expérimentales à long terme ont démontré que les enfants développent des problèmes interpersonnels qui s’aggravent à l’âge adulte, ce qui affecte leurs propres chances d’avoir un mariage heureux.

Comme indiqué dans la déclaration précédente, les enfants de divorce ont un taux plus important de divorce que les enfants dont les parents sont restés ensemble. Le vieil adage selon lequel les parents donnent l’exemple est dans ce cas, vérifié. Les enfants apprennent de l’engagement et la permanence des parents. Pour les enfants de parents divorcés, ces concepts ont déjà été minés ou ébranlés.

Aucun mariage n’est parfait. En utilisant un grand échantillon à des fins de recherches, les chercheurs ont appris que 86 % des couples qui ont eu un mariage malheureux à la fin des années 1980, mais qui sont restés mariés, ont indiqué qu’ils étaient plus heureux, quand ils ont été interviewés cinq ans plus tard. En fait les 3/5 d’entre ceux qui étaient mécontents auparavant ont requalifié leurs mariages de “assez heureux” ou de “très heureux.”

Un conseiller matrimonial, après avoir conseillé des centaines de couples qui étaient sur la voie de divorce, a soulevé l’idée de “l’auto-discours” comme une cause possible de divorce. Cette tendance négative d’auto-évaluation, est un obstacle au bonheur du couple, beaucoup plus qu’un manque de communication ouverte.

L’auto-discours est l’équivalent des pensées d’un individu.
Il a déclaré :
“La plupart des personnes ne contrôlent pas leurs pensées (l’auto-discours), mais ils permettent à leurs pensées de les contrôler …, si un homme “se parle” négativement de sa femme et qu’il permette cet auto-discours, il attirera une foule d’autres pensées négatives. À la suite de ces pensées négatives, il aura des sentiments négatifs - la colère, la jalousie, la peur, voire la haine et ces pensées et sentiments négatifs mèneront à des actions qui auront tendance à briser le couple.”

La déclaration précédente nous indique une des causes profonde de divorce et comment cela peut être facilement résolu, si l’homme et la femme d’un couple étaient honnêtes avec eux-mêmes et l’un avec l’autre. Quelquefois, ce n’est pas tellement l’absence de communication qui mène à la rupture (car après tout, est-ce que les hommes ne sont pas moins bavards et moins spontanés que les femmes ?), mais la tendance négative de la pensée que chaque conjoint nourrit continuellement.
Il est surprenant d’apprendre combien souvent les raisons de divorce, sont banales, parce que les frustrations personnelles et irrésolues sont souvent interprétées hors de proportion.
Drague Minimaliste : Comment Séduire Sans Effort

http://url-ok.com/d43961
Mateo
http://www.unefemme.biz/Divorce/

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire.