L’aromathérapie et la dépression

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

La dépression recouvre de multiples appellations. Néanmoins, aujourd’hui, elle semble rentrer dans une ou deux catégories, comme la dépression légère et la dépression majeure.

Toutefois, peut-on considérer qu’il n’existe réellement que ces deux types de dépression et que les personnes qui en souffrent entrent dans ces critères ?
La dépression fait suite à un bouleversement, qui comme nous l’avons vu, peut être d’ordre physique, moral, psychique, traumatique, mental ou autre.
Deux raisons communes de la dépression peuvent nécessiter un traitement totalement différent en fonction de la personne qui réclame les soins.

L’environnement, le vécu d’un individu et sa perception des choses jouent un rôle important dans la manière d’envisager la guérison.
La médecine alternative offre une étude approfondie du sujet. On appelle cette méthode la médecine holistique. Ce qui signifie que l’on tient compte de toutes les données affectant la personne sur tous ces plans d’existence. L’aromathérapie joue un rôle identique.

Elle agit sur différents niveaux de conscience de l’Être. Son odeur peut éveiller des souvenirs, apaiser l’esprit. Appliquée sur la peau, elle a un effet relaxant
Sur certaines zones elle peut provoquer le souvenir d’un traumatisme ancien. Elle peut dans certains cas exciter, rendre plus actif.
Il convient de se soumettre à un bon thérapeute si l’on veut profiter des bienfaits de l’aromathérapie.

Si l’aromathérapie ne suffit pas à elle seule à soigner de la dépression, elle ne reste pas moins un moyen efficace pour en comprendre le mécanisme et pour apaiser l’esprit de celui qui en souffre.

Nous ne devrions jamais négliger l’aromathérapie dans tous les cas de dépression, car elle maintient en éveil nos sens, et ainsi, elle nous oblige à mieux faire face aux troubles qui nous assaillent.
Peut-être faites-vous parti de ces gens qui ont la chance de vivre un bel endroit de notre belle planète où il fait chaud tout au long de l’année.

Dans ce cas, je pense que vous aurez du mal à comprendre qu’on puisse souffrir et déprimer à cause du manque de lumière.
Il faut savoir que la lumière naturelle du soleil n’est pas partout présente dans le monde de manière suffisante et que cette carence engendre de véritables problèmes durant les longs mois d’hiver.

C’est pourquoi il est nécessaire pour tous les gens de ces parties du monde de pallier à cette carence.

Ces personnes doivent recevoir une dose quotidienne de lumière pour éviter la dépression.
La première façon d’y remédier, consiste à profiter des premiers rayons de soleil en s’exposant à la lumière et en savourant pendant mal aux yeux. Ces lampes offrent un spectre lumineux spécifique proche de la lumière du soleil.
Si vous souffrez de dépression saisonnière, il est important que vous envisagiez de vous soigner par la luminothérapie. Il est facile de vous procurer ce genre de lampe sans avoir besoin d’en passer par le médecin.
Quel est le rapport du magnésium avec la dépression ?
Nous devons considérer la dépression comme un mécanisme naturel qui nous permet de nous adapter à une situation difficile, faire face à des problèmes ou surmonter la maladie.

En fait, elle nous oblige à reconnaître que quelque chose en nous ne va pas, et que cela affecte notre moral, notre santé et notre équilibre. Elle est donc à comprendre comme un guide, un révélateur et non comme un état malveillant.

Du fait que nous ne sommes pas habitués à comprendre le langage de notre corps, nous réagissons de manière à taire ce qu’il tente de nous dire et c’est précisément ce qui engendre que la dépression s’installe et devient à son tour un mal-être de plus.
Supposons que tout aille bien dans notre vie, et qu’un état dépressif s’installe malgré nous. On peut s’interroger de plusieurs manières pour tenter de comprendre quelle en est la cause.

Mais il se peut que ce ne soit pas grand-chose, comme un manque de magnésium.
En effet, le magnésium agit favorablement dans le bon fonctionnement des neurotransmetteurs dans le cerveau et nous savons que s’ils sont affectés, il peut en découler une dépression majeure.

Il convient dans ce cas de s’assurer que nous ne souffrions pas de ce manque, et ensuite de prendre des compléments nutritionnels en rapport.

Lutter contre la dépression par la méditation
La méditation est utilisée depuis de milliers d’années en médecine naturelle, et cela, dans de nombreuses civilisations. Elle se pratique différemment selon qu’elle provienne d’un pays ou d’un autre, d’une croyance ou d’une autre, d’un maître à penser ou d’un enseignant Yoguique.
En fait, il existe de nombreux exercices de méditations et tous ne conviennent peut-être pas à la dépression nerveuse.

Considérant que la méditation doit parfois se pratiquer seul, il est préférable alors de l’abandonner plutôt que de la proposer à quelqu’un qui souffre de solitude.
En d’autres termes, la méditation n’est pas un remède facile qu’il suffit d’aller chercher dans un livre ou auprès de n’importe quel Maître.

Toutefois, il nous est facile de trouver dans nos sociétés actuelles des techniques de méditation tout à fait adaptées à nos besoins. Vous pouvez en effet pratiquer le yoga, qui reste une technique physique, mais qui s’accompagne toujours de moments de détentes guidées, favorisant le calme et la relaxation. On trouve aussi dans le Taï shi Shuan une méditation dite en mouvement. C’est une gymnastique d’origine chinoise.

Elle est à la fois un art martial et une méthode de relaxation.
Une personne déprimée tirera un grand bienfait de ces pratiques, tout d’abord parce qu’il ne lui sera pas demandé de faire le moindre effort sur le plan mental, ce qui l’éloignera de son habitude de ruminer ses pensées.

Elle sera occupée à des mouvements et à ressentir son corps, sans jamais le brusquer.
L’inconvénient de la méditation zen par exemple, c’est qu’il faut faire le vide dans sa tête, ne plus penser à rien et fixer un mur. Bien souvent, une personne déprimée pensera énormément pendant ce temps de silence sans mouvement et risquera de se morfondre davantage.

Par contre, il existe des méditations comme celles que préconise Osho, la méditation sans tête par exemple, qui consiste à s’imaginer ne plus avoir de tête. Alors, on abandonne toute idée de penser ou de raisonner ou de comprendre quoi que ce soit. On doit alors passer son temps à s’imaginer sans tête. C’est sans doute plus facile que de s’imaginer sans pensées.

Allégez votre humeur avec le “Master Cleanse”
La dépression est une maladie véritable, et envisager de la guérir repose sur votre capacité à comprendre d’où elle vient et quelle en est la cause.

C’est un point de départ indispensable pour élaborer une stratégie de guérison. Laquelle devra bénéficier de toute votre attention, de celle d’un médecin spécialisé et de votre entourage.
Pour vous assurer une aide précieuse dans les phases de guérisons de la dépression, vous devez préparer votre corps et votre esprit à retrouver un équilibre.

On ne le sait que trop, la mauvaise alimentation a des conséquences négatives sur notre humeur, notre apparence et nos aptitudes mentales. Le moyen le plus efficace pour commencer à vous améliorer consiste à effectuer un nettoyage du corps. Non pas un régime, un bouleversement immédiat de vos habitudes alimentaires, mais bien, un nettoyage.

Combien de temps dormez-vous ?
Hé oui, le sommeil interrompu, les nuits écourtées, le réveil matinal difficile causé par l’insomnie occasionnent la dépression nerveuse et à longue échéance, la dépression majeure.

La plupart d’entre nous ont besoin de six à huit heures de sommeil par nuit, et rarement sont les fois où nous remplissons le quota.
La caféine, bien qu’elle ne semble pas affecter tout le monde de la même manière, est tout de même responsable d’un manque de sommeil paradoxal au cours des nuits.

Elle est la cause des états de fatigue générale qui poussent ceux qui en sont victimes à consommer davantage de café et donc à rentrer dans un cercle vicieux.
Des personnes repoussent l’heure du sommeil convaincu qu’ils peuvent abuser de leur force assez longtemps sans risques.

Ils réduisent ainsi leur temps de sommeil de deux heures et parfois un peu plus. Ainsi, la nuit ne dure pour eux que quatre ou six heures.

Le sommeil paradoxal ne survient que peu de fois en si peu de temps et surtout de courte durée.

Si en plus, ses personnes recourent à la caféine ou tout autre excitant pour tenir le coup, elles réduisent alors considérablement ce temps de sommeil profond risquant journellement de rentrer plus avant dans un état dépressif.

Mateo
http://yoga-meditation-spa.com/sante/

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire.