Les Troubles de l’anxiété et dépression nerveuse

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Les troubles de l’anxiété couvrent un bon nombre de désordres émotionnels comme la crise de panique, les désordres post-traumatiques d’effort, les désordres obsessionnels, la phobie sociale et toutes les phobies possibles, comme l’agoraphobie, etc toutes ces distinctions que nous venons de nommer engendrent des problèmes émotionnels pouvant aller jusqu’à la dépression nerveuse.

La dépression ne se décèle pas toujours facilement, mais dans le cas de troubles anxiogènes, elle peut se développer plus rapidement. Le sujet passe par des périodes de tristesses, suivies de moment euphorique, puis de nouveau de la tristesse. La mélancolie s’installe, le refus de sortir, de mener une vie sociale s’accroît

Les symptômes liés à la dépression sont nombreux. Le manque d’appétit, ou un appétit excessif, le manque d’énergie sexuelle, les douleurs musculaires, le manque de concentration, la confusion, l’inquiétude, l’irritabilité, le manque d’estime de soi, la peur de la mort, etc., tous ces symptômes sont présents dans une dépression et si vous vous en reconnaissez au moins trois, allez consulter un médecin au plus vite.

Il faut savoir que la dépression nerveuse peut conduire à des pensées suicidaires. C’est bien pourquoi vous devez vous faire soigner et accepter l’aide de quelqu’un

Rester dans un état dépressif ne vous aidera pas à surmonter vos problèmes et pire encore, cet état risque de vous faire tomber dans un monde fait de pensées négatives et destructrices.
Thérapie cognitive comportementale !

Les troubles de l’anxiété perturbent l’existence au point, parfois, de bouleverser le quotidien et la vie sociale

Si vous souffrez de ces troubles, qu’il s’agisse de phobie sociale, de crise de panique ou autre, il vous faut consulter un médecin le plus rapidement pour qu’il vous donne un traitement capable de réduire considérablement les symptômes et ensuite, visiter un spécialiste des thérapies cognitives comportementales.

En effet, la thérapie cognitive comportementale va vous permettre de comprendre le mécanisme de vos pensées à la source de vos angoisses et ensuite, vous donnez les moyens de les changer en faveur de votre bien-être.

La thérapie cognitive se concentre principalement sur les patients qui souffrent d’anxiété dont la cause est intime, personnelle, et imaginaire. Les pensées que peut véhiculer une personne sont parfois destructrices, négatives et constamment tournées vers la peur. La thérapie cognitive va se charger d’apprendre à la personne comment transformer ces pensées et les adapter à la réalité. Ainsi, vous pouvez rester dans un esprit positif et constructif. Ce qu’il faut qu’un patient arrive à faire, c’est ne plus nourrir ces pensées négatives par des peurs et sa concentration excessive sur le problème qui l’obsède.

La thérapie comportementale se concentre sur la manière de changer les actions et les réactions qu’un patient met en place chaque fois que la peur le submerge. La relaxation et quelques exercices de respiration aident à modifier les comportements instinctifs. L’autre façon d’agir est de mettre le patient en situation de stress et de l’aider à ne plus ressentir ses peurs et à se désensibiliser de ses émotions parasites. En agissant ainsi graduellement, le patient finit par mieux appréhender son anxiété et trouve une attitude plus cohérente pour ne pas paniquer jusqu’à ce qu’il se sente complètement libéré.

La cause des troubles de l’anxiété

Les troubles de l’anxiété engendrent des problèmes de tous ordres, comme les phobies sociales, les désordres post-traumatiques d’effort et toutes sortes de phobies.

Certains médecins pensent que les troubles de l’anxiété sont héréditaires et peuvent parfois sauter plusieurs générations. Cela signifie que si vous ou vos parents avez souffert de dépression, de crise de panique ou de phobies, il est fort probable que vos enfants ou petits-enfants en souffrent un jour. Mais au-delà de l’hérédité, d’autres facteurs peuvent jouer, comme l’entourage

D’autres expériences environnementales peuvent jouer dans le développement des troubles de l’anxiété, comme de subir un événement traumatisant. Cet événement peut laisser des traces qui finissent par affecter vos pensées et causer ces troubles. Le fait de subir une pression sur le plan social peut aussi faire basculer vers la peur et l’anxiété profonde.

Les troubles de l’anxiété peuvent aussi être le résultat d’un déséquilibre chimique au niveau du cerveau, particulièrement quand la sérotonine n’est plus sécrétée correctement. Certaines nourritures, se coucher tard, dormir peu, boire de l’alcool, etc., peuvent avoir une conséquence sur la chimie de notre cerveau et finir par occasionner ces troubles.

Quoi que vous entrepreniez de faire, il faut être motivé, décider au plus profond de vous-même pour opérer un véritable changement le changement, c’est exactement ce que vous propose la thérapie comportementale. Il vous faut donc admettre ce changement, il est la seule façon de progresser

Si vous êtes résistant aux changements, vous ne pourrez pas aboutir à la guérison. Quoi que vous entrepreniez, prenez le temps d’en discuter avec votre médecin et de prendre un premier rendez-vous avec votre nouveau thérapeute. Ainsi, vous aurez le temps de mettre en place ce travail, sans anxiété supplémentaire. En bref, la seule chose que vous risquez de perdre en agissant avec la thérapie, c’est de perdre vos angoisses

L’inquiétude n’a rien de banal et ne doit en aucun cas passer inaperçue. Il faut agir vite et bien avant l’apparition d’autres symptômes plus importants qui viendront détruire le quotidien de la personne concernée.

Comment vivre mieux

Matéo

Vivre mieux

http://www.vie-sante-bien-etre.com/wordpress

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire.